Romain Bathelot nous présente le site de cadeau Maestro

0

Cadeau Maestro est un site de vente créé en 2008 par Sylvain Bruyère, rapidement rejoint par sa compagne Charline Sagnard pour faire face à l’essor de leur activité. L’idée est simple, proposer le cadeau original à tous ceux qui sont en panne d’idées, quelque soit le budget, l’occasion et bien entendu la personne destinataire du cadeau. En 2009 cette start-up emménage dans leur premier local, offrant un dépôt mais aussi une boutique physique avec pignon sur rue. Depuis, la progression constante de l’activité commerciale a induit des mutations pour arriver à la situation actuelle, à savoir l’activité de e-commerce pour 90 % du CA avec un dépôt et des bureaux attitrés et un concept store physique au centre de Saint-Etienne…

1/ Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer pourquoi avoir mis en place la boutique et le site www.cadeau-maestro.com ?

Dans notre cas, c’est bien le site qui a une boutique physique. Pourquoi diable ?! Et bien pour plusieurs raisons que nous trouvons pertinentes, nécessairement. Le cross-canal tout d’abord, travailler les produits de manière traditionnelle en commerce physique permet une meilleure connaissance de ces derniers, et donc une meilleure valorisation sur la fiche produit. Notre conseil, qui aidera et guidera nos clients web et celui que l’on fait à nos clients stéphanois. Le désir de faire partie d’un tissu économique local ensuite. Nous somme à Saint-Etienne, nous aimons notre ville, on participe à sa richesse par notre activité professionnelle.

site

2/ Comment un commerçant peut-il faire selon vous et votre expérience pour animer efficacement son site Internet en lien avec sa boutique ?

Si ce commerçant crée un site internet après son commerce physique, il lui faut alors penser le site comme la mise en place d’une nouvelle boutique. En conséquence, trouver des personnes pour l’animer à temps plein. Si c’est un site non marchand, c’est différent, il allouera quelques minutes à quelques heures quotidiennement pour faire l’écho de l’actualité de son commerce. Tout dépend de ce que l’on veut faire de son site.

3/ Quels conseils pouvez-vous donner à un commerçant pour optimiser son temps afin d’animer son site Internet ?

Le plus simple est de caler rigoureusement un rendez-vous sur la journée, ou dans la semaine pour se consacrer uniquement à ça, et non le faire sur un coin de bureau, entre deux passages de clients, à vouloir tout faire un peu, le risque est de ne rien faire à fond, et du coup passer beaucoup d’énergie pour peu de résultats !

4/ Quelles informations un commerçant doit-il mettre en avant sur son site et dans son magasin ? Sont – elles les mêmes ?

Parfois les mêmes, système de fidélité par exemple. Et souvent différentes, puisque nous sommes dans deux types de commerces différents mais complémentaires. Heures d’ouvertures sur un commerce physique contre frais de port sur un site marchand. Il peut être intéressant de ne pas oublier une présentation du commerce, de son point d’ancrage, des personnes qui travaillent pour. Et évidemment, comme en magasin physique, bien agencer et que tout soit bien mis en valeur, y compris les promotions éventuelles.

5/ Comment imaginez-vous le commerçant de demain ?

Le commerçant de demain est déjà là. C’est celui qui comprend les nouvelles données du marché global et qui sait utiliser tous les outils qui sont à sa disposition. Allier service de proximité et service à distance dans le même respect des consommateurs. Devant la caisse ou derrière un écran, un client reste un client, nous avons bien à faire à une personne. L’esprit du commerçant finalement ne change pas, dans sa nécessité d’évoluer et de progresser, c’est la forme de son magasin qui évolue la plupart du temps, sans nécessairement passer par la table rase de schémas semblant dépassés.

 

Partager

A Propos de l'auteur

Rudy Brovelli et son équipe développent des solutions web auprès des commerçants depuis 2005. Notre objectif est de redynamiser le commerce local à partir de stratégies web to store.

Laissez un message